Les groupes thématiques

Objectifs

Les groupes thématiques facilitent la diffusion de l’information, la convergence de pratiques pour une meilleure mutualisation des données sur la thématique concernée.

Ils constituent des lieux d’information et d'échange. Sur la thématique définie, leurs vocations sont les suivantes :

  • développer la connaissance et la diffusion des standards, normes et données ;
  • améliorer la création, la structuration et l'administration des données géographiques ;
  • déterminer les besoins communs des partenaires dans la réalisation de leurs missions (outils, données, organisation, compétence, etc.) ;
  • définir des projets à mener pour répondre à ces besoins ;
  • élaborer la méthodologie de réalisation et s'organiser afin de mettre en œuvre les moyens pour conduire ces projets ;
  • éventuellement mettre en œuvre des outils mutualisés adaptés aux besoins spécifiques des partenaires sur cette thématique.

Qui participe ou peut participer ?

Peuvent participer des représentants de l’ensemble des partenaires travaillant sur le thème. Ils seront souvent correspondants techniques, spécialisés dans le thème ou métier concerné.

Animation

Le comité technique approuve les représentants de partenaires souhaitant s'investir dans l'animation d'un groupe thématique, c'est à dire dans l'organisation des réunions, la synthèse des échanges, l'élaboration et le suivi de la feuille de route. Les groupes thématiques peuvent être animées par une structure opérationnelle ou un observatoire en tant qu'expert du domaine.

Articulation avec les observatoires

Les groupes thématiques pourront être créées également en lien avec des démarches existantes notamment des observatoires thématiques locaux, départementaux ou régionaux. Les observatoires sont amenés à collecter, analyser et publier des connaissances. Les groupes n'ont pas mission d'observatoire, mais constituent en amont avec un socle de partage de données. Ils n'ont pas vocation à se substituer aux producteurs de données, mais offrir à ceux-ci des outils et méthodes de production. La gouvernance de GéoPicardie s'applique aux travaux du groupe thématique et non aux activités des observatoires.

Les observatoires participent à GéoPicardie en tant que partenaire, à ce titre, ils contribuent au patrimoine commun de données.

Un observatoire en tant qu'expert du domaine pourra se voir confier l'animation d'un groupe thématique dont la feuille de route synthétisera les missions et objectifs fixés d'un commun accord par l'ensemble des partenaires.

Articulation avec les structures opérationnelles

Les groupes thématiques ont pour vocation de poser des bases méthodologiques communes. Il n'est pas dans leur vocation d'être des structures opérationnelles. A titre d'exemple, un groupe transports/mobilité traitera des problématiques de coordination des données véloroutes voies vertes, point d'arrêts de transport collectif, etc mais n'aura pas vocation à mettre un place un outil de calcul de déplacement multimodal. Un groupe cadastre traitera de la convergence parcellaire, de la RPCU et de l'exploitation des bases PCI et MAJIC mais n'a pas vocation a être un outil de consultation des fiches de propriétaires.